Achat de monte-escalier : comment le financer ?

monte-escalier

L’installation d’un monte-escalier est primordiale pour les personnes à mobilité réduite et les seniors. Depuis 2005, la subvention à l’aménagement de l’habitation pour ces derniers est incluse dans le programme des principaux organismes et structures concernés. Afin de trouver les aides indispensables à l’achat et la mise en place de votre monte-escalier, cet article vous livre les informations nécessaires pour vous aider dans les démarches.

Comment fonctionne un monte-escalier ?

Un monte escalier est un fauteuil mobile fixé sur des rails sur lequel il va glisser sur des coulisses à l’aide d’un moteur placé sous le siège. Le monte-escalier est destiné à ceux qui ayant des complications à se déplacer, étant paralytiques ou victime de différents handicaps. Avec l’âge, parvenir à l’étage supérieur est problématique pour les seniors. Pour permettre aux personnes âgées de profiter pleinement de leur maison, celle-ci nécessite quelques réaménagements, dans l’objectif d’éviter les risques d’accidents domestiques comme la chute. Sur le marché, il existe deux types de monte-escaliers, dont les monte-escalier droit et les monte-escaliers tournants. Ces derniers permettent de se déplacer pour les escaliers à angle et courbes tandis que le monte-escalier droit est utilisé seulement pour une disposition linéaire. Selon la taille de votre escalier et son agencement, il existe un produit approprié avec la mise à disposition en plus de nombreuses options comme l’arrêt d’urgence, la ceinture de sécurité, la télécommande, la détection d’obstacles ainsi que l’option de bouclage du monte escalier quand l’usager veut s’asseoir ou se relever. Ce produit d’aide à l’instabilité rend de grands services, pourtant représente un prix d’un monte-escalier important. D’où l’importance des aides et subventions afin de réduire la facture. Mais combien coute un monte escalier ? Le prix d’un monte escalier, pour un escalier droit varie en fonction du revendeur, du type et des options proposées sur le monte-escalier.  

Quels sont les organismes et les institutions d’aide au financement ?

Nombreuses institutions et organismes sont en mesure de procurer de l’aide pour la mise en place d’un monte-escalier à domicile. Pour cela, il faut prendre contact avec l’institution ou l’organisme et entamer les procédures nécessaires pour un demandeur d’aide. Dans le cas où votre demande est approuvée, un spécialiste de l’ergothérapie passera chez vous afin d’estimer vos besoins et votre état physique pour un monte escalier. Ce dernier décidera si la mise en place du dispositif est nécessaire en fonction de votre état de santé et votre autonomie. Mais quels organismes ou institutions contacter ?

Une des premières structures à joindre pour le financement d’un monte-escalier est l’Agence Nationale de l’Habitat ou ANAH et l’Allocation Personnelle d’Autonomie, appelée aussi APA. Pourtant, comme tous les intérêts fiscaux, l’aide et le financement sont soumis à des conditions. Il y a aussi le solidaire pour l’Habitat qui peut intervenir dans les démarches et le financement pour l’achat d’un monte escalier. Tout comme l’aide locale, il est possible également de s’adresser directement à la Caisse de retraite complémentaire, à votre mairie, au centre communal d’action sociale ainsi qu’au conseil régional de votre domicile. Vous pouvez utiliser certains sites spécialisés pour comparer les devis monte-escalier.

Quelles sont les aides possibles ?

L’ANAH peut rembourser 50 % d’un prix d’un monte-escalier si le demandeur est classé dans les personnes à rémunérations très faibles. Pour les rémunérations peu élevées, la subvention est approximativement de 35 %. C’est une subvention exclusivement attribuée pour les possesseurs occupants où le logement est fourni depuis 15 ans au minimum.

Quels sont les avantages fiscaux ? Normalement, le taux de TVA pour les travaux d’habitat est de 20 %, mais il y a toujours des dérogations. Si la mise en place d’un monte-escalier est faite par un spécialiste dans un bâtiment bâti depuis au moins 3 ans, elle fait partie des exceptions. Effectivement, un monte escalier est parmi les équipements d’autonomie et d’accessibilité des personnes âgées, et des personnes à mobilité réduite. Dans ce cas, le taux de TVA est baissé à 5,5 %. Ce taux est superposable quel que soit la situation du bénéficiaire et ses ressources par rapport au logement c’est-à-dire locataire, propriétaire ou encore occupant à titre gratuit et cela dans résidence secondaire ou une résidence principale.

Il est possible également de faire des crédits pour financier votre monte escalier. En général, le taux est économique lorsqu’il s’agit des travaux pour l’amélioration du logement et notamment pour l’autonomie. Il est possible d’adresser une demande à l’assurance, à la banque et à quelques assurances pour bénéficier d’un crédit. Vous pouvez même réclamer une facilité de paiement ou bien une offre à crédit auprès de votre compagnon de monte escalier.