Principe du monte escalier

Un monte escalier a pour objectif de vous faciliter la vie. Même s’il s’agit d’un appareil de grandes technologies, ses principes de fonctionnement et son mode d’installation restent simples. Si vous souhaitez avoir un monte escalier électrique chez vous, un à deux jours suffiront pour mettre votre projet sur pieds.

 Le principe de fonctionnement du monte personne électrique

Les modèles plus modernes d’un monte escalier chemine à partir d’un grand moteur. Avec ou sans électricité, la machine continue de fonctionner, car il est alimenté par des batteries rechargeables. Pour mettre en route l’équipement, l’utilisateur se sert d’une commande très facile à manier. Elle se présente généralement sous forme de manette ou de bouton. Elle devra être fixée sur le fauteuil de monte escalier. Pour assurer la sécurité et le confort d’un monte escalier pour handicapé, l’appareil est doté de boutons qui permettent de régler sa vitesse. Si des objets tendent à gêner le parcours de la machine, elle s’arrête automatiquement, car avec la présence des capteurs, elle réussit à détecter immédiatement les obstacles.

 La mode d’installation d’un monte escalier électrique

En plus du bloc-moteur et du fauteuil, un kit de monte escalier se compose aussi de rails. Lors de l’achat de l’appareil, vous pouvez choisir entre un modèle monorail ou bi-rail. Ces matériels seront à fixer sur les marches de l’escalier. La procédure d’installation poursuit avec la fixation du siège monte escalier. Avec l’intervention d’un professionnel, la mise en place de l’appareil ne devrait pas prendre plus d’une journée pour un modèle droit. Un monte escalier tournant s’installe en un jour et demi au maximum. Bien sûr, avant de faire appel aux services d’un expert dans ce domaine, il faut toujours commencer par demander un devis de monte escalier.

Accès à la maintenance d’un monte escalier électrique

Comme toutes les machines, un monte personne peut aussi subir quelques défaillances techniques. Pour résoudre le problème, adressez-vous à votre vendeur. Si votre équipement est neuf, il doit être garanti pendant un laps de temps bien déterminé. La durée devra être visible dans le contrat de vente ou sur la facture. S’il est défaillant durant ce temps, le fournisseur devra le réparer gratuitement ou le remplacer si la réparation n’est plus possible. Une fois la période de garantie dépassée, si votre appareil ne fonctionne plus normalement, vous devez bénéficier d’un service après-vente. Cette option vous permettra de dépanner votre machine à moindre cout.

Articles similaires